Arxiu d'etiquetes: Fréhel

Ubi sunt

Gaudeamus igitur: http://blocs.xtec.cat/elfildelesclassiques/2008/02/22/gaudeamus-igitur/


Lletra en francès:

OU SONT TOUS
MES AMANTS ?

Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m’aimaient tant
Jadis quand j’étais belle ?
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d’autres rendez-vous
Moi mon cœur n’a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants ?

Dans la tristesse et la nuit qui revient
Je reste seule, isolée sans soutien
Sans nulle entrave, mais sans amour
Comme une épave mon cœur est lourd
Moi qui jadis ai connu le bonheur
Les soirs de fête et les adorateurs
Je suis esclave des souvenirs
Et cela me fait souffrir.

Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m’aimaient tant
Jadis quand j’étais belle ?
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d’autres rendez-vous
Moi mon cœur n’a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants ?

La nuit s’achève et quand vient le matin
La rosée pleure avec tous mes chagrins
Tous ceux que j’aime
Qui m’ont aimée
Dans le jour blême
Sont effacés
Je vois passer du brouillard sur mes yeux
Tous ces pantins que je vois, ce sont eux
Luttant quand même, suprême effort,
Je crois les étreindre encore.

Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m’aimaient tant
Jadis quand j’étais belle ?
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d’autres rendez-vous
Moi mon cœur n’a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants ?

Traducció en llatí:

UBI SUNT
AMANTES ?
Ubi sunt amantes
Qui me tant'(um) amabant
Quando pulchra eram ?
Vale infideles
Vae illis transfugis
In alia lecta
Cor meum tamen non senuit
Ubi sunt amantes ?

In maerore redeuntis noctis
Solivaga, sin(e)’ firmamento sum
Soluta sed sine amore
Ut naufragium cor patitur
Olim cognovi felicitatem
Vespera festa et sectatores
Nunc memoriae famula sum
Et eo magis crucior

Ubi sunt amantes
Qui me tant'(um) amabant
Quando pulchra eram ?
Vale infideles
Vae illis transfugis
In alia lecta
Cor meum tamen non senuit
Ubi sunt amantes ?

Nox cursum peragit atque mane
Ros luget cum maeroribus meis
Omnes quos amo
Qui m’amabant
Prima luce
Evanuerunt
Nebula oculos meos tegit

Ut simulacr'(a) amantes video

Tamen summo impetu luctor
Credens illos tenere

Ubi sunt amantes
Qui me tant'(um) amabant
Quando pulchra eram ?
Vale infideles
Vae illis transfugis
In alia lecta
Cor meum tamen non senuit
Ubi sunt amantes ?
Copyright traduction en latin : FELG « Fortuna Juvat » et Yves-Noël Lelouvier

A la recerca del tòpic literari