NANTES

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=9uek7ucCAV4[/youtube]

Que visiter à Nantes ?

La ville de Nantes

Nantes, la cité des ducs de Bretagne

Capitale du duché de Bretagne jusqu’au quinzième siècle, Nantes connut son apogée au dix-huitième avec le commerce international et notamment celui des esclaves.

C’est à cette période qu’une grande partie du patrimoine architectural de la ville, qui fait toute sa richesse aujourd’hui, s’est constitué.

Le Château des Ducs de Bretagne

Le Château des Ducs de Bretagne à Nantes

Construit entre le treizième et le seizième, il fut la résidence du duc François II et de la duchesse Anne de Bretagne. Il s’agit en réalité d’un ensemble architectural dont le premier château fut le « Chastel de la Tour Neuve », agrandi au quatorzième par Jean IV de Bretagne.

Il fut tour à tour une forteresse, le siège du gouverneur de la ville puis une caserne. Entre 1997 à 2007, de gigantesques travaux ont été entrepris et ont permis de revaloriser la complexité architecturale du château. Il abrite depuis le musée de l’histoire de Nantes.

La Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

La Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Nantes

Edifice catholique romain et siège de l’évêché de Nantes, sa construction a duré plus de quatre cent cinquante ans. Les travaux ont débuté au quinzième sous la direction de Guillaume Dammartin. La Bretagne était alors prospère à la faveur d’une politique lui ayant permis de rester à l’écart des guerres franco-anglaises.

La façade de l’édifice présente deux tours dont les sommets sont en terrasse. Le tombeau du duc François II et de son épouse, Marguerite de Foix, compte parmi les éléments remarquables du bâtiment.

La Place du Maréchal Foch

La Place du Maréchal Foch à Nantes

Appelée Place d’Armes jusqu’au Premier Empire puis Place Louis XVI sous la Restauration, elle acquis le nom du maréchal de France après la Première Guerre Mondiale.

La place est bordée de divers bâtiments datant du dix-huitième comme l’hôtel Montaudouin, l’hôtel d’Aux, ou l’hôtel de Bruc qui fut le siège de la Gestapo pendant la Deuxième Guerre Mondiale. En son centre se trouve une des dernières statues de Louis XVI encore présente en France, œuvre de Dominique Molknecht.

La Place Royale

La Place Royale à Nantes

Ensemble de bâtiments de style classique, la place a été construite sous la direction de Mathurin Crucy, qui l’a pensée pour être le cœur de la ville. Son architecture se distingue par des immeubles aux façades symétriques. Au centre, on y trouve une statue gigantesque consacrée à la vocation maritime de la ville, représentée par une femme assise versant de l’eau dans deux amphores.

Les affluents de la Loire, l’Erdre, la Sèvre, le Cher et le Loiret sont aussi représentés par des statues demi-allongées. En 2007, la place a été transformée afin de la rendre intégralement piétonne.

La Basilique Saint-Nicolas

La Basilique Saint-Nicolas à Nantes

Édifice néogothique construit dans la deuxième moitié du dix-huitième, il a été bâti en granit sous la direction de Jean-Baptiste-Antoine Lassus, qui fut un des collaborateurs de Viollet-le-Duc. La basilique fut gravement endommagée par les bombardements lors de la Deuxième Guerre Mondiale et son Grand-Orgue a été détruit.

Sa reconstruction a duré plus de trente ans et s’est étalée des années cinquante aux années soixante-dix. Dans les années 2000, des travaux d’aménagement ont permis à l’église de retrouver sa blancheur d’origine, passée à cause de la pollution urbaine.

L’Eglise Notre-Dame-de-Bon-Port

L'Eglise Notre-Dame-de-Bon-Port à Nantes

Bâtiment dont le dôme rappelle celui des Invalides de Paris, il a été construit sur le modèle d’une croix grecque dont les branches sont de longueurs égales. L’église date de la deuxième moitié du dix-neuvième et les travaux de construction ont été effectués par les architectes nantais Seheult et Chenantais.

Dans le cœur des nantais, elle porte le nom d’Eglise Saint-Louis en référence au maire de la ville, qui a très largement financé sa construction. Elle est dédiée au culte de la Vierge Marie qui assure la protection des marins.

Le Belem

Le Belem à Nantes

Construit à Nantes, c’est un bateau à trois mats qui est connu dans le monde entier et qui est de toutes les fêtes nautiques autour du globe. C’est le dernier trois-mâts français en état de naviguer et le plus ancien trois-mâts d’Europe.

Il connut ses heures de gloire lors du transport du cacao entre les Antilles et le port de Nantes. Devenu obsolète à l’âge de la marine à vapeur, il fut racheté par le duc de Westinster qui en fit un yacht de luxe.

Le Passage Pommeraye

Le Passage Pommeraye à Nantes

C’est une galerie marchande construite dans la deuxième moitié du dix-neuvième siècle et qui doit son nom à la société immobilière en charge de sa promotion. Elle se compose de trois niveaux, lesquels sont reliés par un escalier monumental permettant de compenser la déclivité du terrain.

La galerie et son escalier sont très présents dans le cinéma et la littérature. On les voit dans « Les Parapluies de Cherbourg » et apparaissent aussi dans « La Véritable Histoire du Soldat Inconnu », bande dessinée de Jacques Tardi.

Le Musée Jules Verne

Le Musée Jules Verne à Nantes

Inauguré en 1978, il est tout entier consacré à l’œuvre du célèbre écrivain précurseur de la science-fiction et originaire de la ville. Il expose ainsi des manuscrits, des illustrations, des affiches, des portraits et de nombreux documents lui ayant appartenu.

Il est à noter que la maison dans laquelle a été installé le musée n’a jamais appartenu à l’écrivain ni à sa famille. Cependant, la maison de ses parents, située au 29 de la rue des Réformés, est toujours visible.

L’Opéra Graslin

L'Opéra Graslin à Nantes

Situé sur la place éponyme, il a été construit sous la direction de Mathurin Crucy et a été inauguré en 1788. De style classique, il déploie un fronton supporté par huit colonnes corinthiennes, sur lequel sont posées huit muses, sculptées par Domique Molknecht.

L’intérieur est de style néo-classique et la salle adopte le plan d’un théâtre à l’italienne. Il a été mis à l’honneur en 1960 par le film « Lola » de Jacques Demy.

Les Machines de l’Île

Les Machines de l'Île à Nantes

Espace d’animation et d’exposition construit sur l’île de Nantes, il a été inauguré en 2007. L’espace abrite de gigantesques machines qu’il est possible de visiter et qui proposent des spectacles interactifs.

Ainsi, le Carrousel des Mondes marins est un manège de presque trente mètres de haut peuplé de plus de trente mobiles représentant autant de créatures marines. L’Éléphant en action, de douze mètres de haut, peut accueillir un peu plus de cinquante passagers et offre un panorama somptueux sur la ville de Nantes.

Le Jardin Japonais

Le Jardin Japonais à Nantes

Situé sur l’Erdre, le jardin a été construit avec les résidus du dragage du canal de Nantes à Brest.

C’est une île artificielle composée autour de trois constructions dont les architectures s’inspirent de l’habitat traditionnel japonais : la capitainerie, la Maison de l’Erdre et un restaurant, situé à l’extrémité de l’île.

Le paysage est parsemé de bambous, de cyprès chauves, de cerisiers du Japon et de camélias.