15. LA RESISTÈNCIA A LA DICTADURA DE PRIMO DE RIVERA.

Maig de 1929
Diplomàcia francesa. Sense signatura.
[AN: F7-13444]

Désireux de donner aux expositions de Barcelone et de Seville, une importance remarquable, et, d’autre part, voulant s’assurer un renouveau de popularité par la réussite de ces entreprises le Président du Conseil se préoccupe de plus en plus, cherchant à tous moments à les étouffer, des divers mouvements de mécontentement qui lui sont signalés de toutes parts, principalement de la région de Barcelone, car, bien qu’on ait démenti les faits, on me confirme à nouveau les troubles qui ont eu lieu récemment dans cette ville et que je vous ai signalés dans mon précédent rapport. 22 bombes, qui n’explosèrent pas, ont été, en effet, trouvées sous le pont de Badalona, des individus ont également fait sauter plusieurs colonnes de transmission électrique dans plusieurs villages des environs, notamment à Rubi, à Igualada et à Llinas. De plus, des collisions ont eu lieu dernièrement entre des Somatenes et des syndicalistes ; chaque fois, des arrestations ont été opérées. Parrmi les détenus, se trouvent actuellement tous les rédacteurs du journal socialiste « L’OPINIO », plusieurs membres des Comités mixtes paritaires, nombre de membres de « L’Ateneo Enciclopédico Popular », certains de l’ « Ateneo Barcelones » ; l’avocat RIUSECH, catalan, le médecin AGUADE, catalan ; les frères BOTELLA, catalans ; Antonio BADIA VALLS, catalan ; le docteur TUSSO, catalan ; un nommé PITARCH, ex-anarchiste ; l’ex-député radical COMPANYS et plusieurs d’autres.
La plupart des individus, qui furent compromis dans le fameux attentat de Garraf, et qui échappèrent à une condamnation lors du jugement de cette affaire, ont été également mis sous les verrous.
(…)
D’après les derniers renseignements, le succès de ces expositions paraît bien compromis, les nombreux troubles qui ont eu lieu jusqu’à ce jour, portant un tort énorme à la propagande faite en leur faveur dans le monde entier ; certains ont toujours supposé que c’étaient des étrangers qui les fomentaient, mais il semble qu’il n’en est rien et que c’est là l’œuvre des ennemis du régime et des Catalans qui n’ont jamais abandonné leur idéal.
(…)

Activitats :

1.Qui és el “President del Consell”?
2.D’on li prové l’oposició al seu règim? Com reacciona al respecte?
3.Què fou “el famós atemptat del Garraf”?
4.Quin és l’ideal que “no han abandonat mai” els catalans?

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà Els camps necessaris estan marcats amb *